IIoT : En 2022, 64% des industriels exploiteront des usines100% connectées !

, ,

La toute dernière étude de Zebra Technologies 2017 MANUFACTURING VISION STUDY sur les technologies impactant la fabrication des produits dans les usines révèle que 64% des industriels exploiteront des usines 100% connectées !

Un chiffre record pour une échéance à seulement 5 ans.

Les outils d’identification comme la RFID, les wearables et les processus d’automatisation vont permettre aux industriels de développer des usines réellement intelligentes.

Le suivi des dispositifs connectés et du système sera mise en oeuvre par 63 % des industriels pour optimiser la visibilité et stimuler la croissance de l’entreprise.

Jeffrey Schmitz, le CMO a indiqué dans son communiqué de presse que les résultats obtenus « prouvent que l’IIoT a traversé de nombreux obstacles. Les industriels investissent massivement dans des technologies plus intelligentes et connectées pour obtenir une meilleure visibilité opérationnelle mais également pour améliorer la qualité ».

D’après l’étude, les stratégies privilégiées pour driver la croissance et optimiser les performances financières sont l’augmentation de la production, l’amélioration de la capacité de l’usine à ajuster aux fluctuations de la demande, augmenter la personnalisation des produits et la visibilité globale sur l’entreprise (dont des données clés sur le fonctionnement interne de l’usine) et enfin diminuer les coûts de production.
 
Dans ces leviers de croissance et d’optimisation financières, l’IIoT, comprenez l’Industrial Internet of Things, a un rôle de plus en plus prépondérant dans les usines, mais aussi pour la supply chain de part la visibilité en temps réel qu’offre l’IIoT sur les actifs et sur les produits fabriqués mais aussi sur les process de fabrication et de livraison mais aussi l’automatisation de la chaine de production. Ces différents avantages apporte un avantage concurrentiel indéniable vis à vis des usines non ou insuffisamment connectées.
 
La data apporté par la connectivité des différents dispositifs offre un élément essentiel pour anticiper les besoins des clients, limiter le stock et supprimer les incidents sur l’ensemble de la chaine de la fabrication à la livraison. Pour 50% des répondants à ladite étude, l’IIoT a ainsi permis une adaptation aux fluctuations des demandes sur le marché. En outre, en 2022, 32% des livraisons en Europe seront des livraisons JIT (Just In Time).
 
Au centre de l’IIoT, on retrouve donc la capacité de capturer, partager et utiliser une data essentielle à l’amélioration de la productivité et aux opérations de rationalisation.
 
Aujourd’hui, 43% des industries interrogées indiquent être totalement connectées (production, supply chain et employés), ce chiffre sera de 64% en 2022 au niveau mondial et 53% pour la zone Europe.
 
Un autre point essentiel est le cas d’usage IoT de la gestion des actifs, le fameux Asset Management que nous abordons dans notre solution Use cases.  L’IIOT offre ainsi une gestion temps réel desdits actifs et un contrôle qualité continu des produits en cours de fabrication sur les chaines de production, par les smart industries de l’industrie 4.0. Ceci est rendu possible par le RTLS, le Real-Time Location Systems. Ceci permet une prise de décision plus intelligente et améliore drastiquement la production.
 
Une question se pose néanmoins, quelles sont les barrières à l’adoption massive de l’IIoT ?  Pour 46%, il s’agit de la complexité de la technologie, pour 45%, le manque de ressource IT, pour 44% les risques sécuritaires et pour 41%, la question du budget. Pour y répondre, il existe aujourd’hui des sociétés de conseils et d’accompagnement aux entreprises.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *